Bara Marianne egyedi tervezésű kalapok

Le Journal Francophone
2002. szeptember 17- SOCIETE

Un chapeau! Et pourquoi pas pour vous?

Dans la boutique de Marianne Bara...

Depuis 1993, Marianne Bara, modiste hongroise aux origines francaises, ouvre les portes de ses créations á qui vent bien s'engouffrer dans son monde. An 11 rue Kelemen László, dans les collines de Buda, vous trouverez un choix varié de chapeaux cousus main. Et pour la rentrée, elle voudrait troquer son habituel velours contre des chapeaux tricotés, les rendant ainsi adaptables á toutes les tétes et á toutes les intempéries. Cc sont surtout des étrangers, - Francais, Américains, Allemands -, qui viennent se faire plaisir et apprécier sa production artisanale. "Les Hongrois ne voient pas la différence entre un chapeau fait á la main et un chapeau fait en série", nous confie-t-elle. Rendez-voue lá-bas et f'aites la différence!

De pére francophone, Marianne Bara part á 1'áge de 14 ans étudier un an en Belgique. Elle y apprendra la ma?trise du franqais. Aprés des études de médecine et d'histoire de Fart et un peu de pratique, elle se rendit vite compte qu'elle avait besoin d'une activité plus manuelle. Et c'est dans un atelier de vétements oú elle était chargée de créer des modéles qu'elle découvrit sa passion. Au detour d'une commande un peu plus personnalisée, cc fut un chapeau qu'on lui demanda alors d'inventer. "Je sentis tout de suite que c'était fait pour moi, c'était quelque chose de plus individuel", nous confie-t-elle. Un talent révélé par hasard done...

On ne pent pas vraiment parler de mode á Budapest. Le style est plutőt conservateur, s'il West pas importé des modistes parisiens, qui est celui que Fon retrouve un pen partout en Europe. Et pendant la période communiste, le chapeau était mal vu, car considéré comme bourgeois... Mais cc que Marianne préfére, c'est la période d'avant la Seconde Guerre mondiale dent elle collectionnne les modéles venus d'un pen partout. Pour elle, il y a deux sortes de chapeaux. Ceux "qu'on ne pent pas mettre dans la poche", qui sent encombrants et pleins de fioritures, et ceux "qui ne sent pas johs du tout pour le sport". D'aprés Marianne, il existe quelque chose dans les deux de facilement portable, qui s'insére bien dans la vie quotidienne. Mais cela ne vent pas dire qu'ils n'aient pas tons Ieurs particularités!

En effet, chaque chapeau est unique. Choisir un chapeau est une chose personnelle. "Tout le monde pent trouver son chapeau, mais il taut y mettre un pen de temps", nous explique-t-elle. Certaines personnes viennent en sachant exactement cc qu'ells veulent, tandis que d'autres ont besoin d'étre conseillées. Et s'il est rare que quelqu'un sorte de son atelier sans avoir acheté un chapeau, cc n'est pas lá son seul intérét. "Mes clients m'inspirent beaucoup. Cela ne me dérange pas qn'ils n'achétent pas s'ils essayent", dit-elle. En effet, voir une personne partir á la recherche de son chapeau donne des idées. Une bordure relevée, un coin replié...Chaque personne apporte sa fantaisie, sa touche personnelle. En regardant les gens les ajuster, Marianne redécouvre toujours d'autres far,ons de porter ses modéles qu'elle connait pourtant si bien. Si son métier est de créer des chapeaux, elle connaissait déjá 1'immense plaisir d'en porter avant méme de le pratiquer. Alors si vous sentez en vous une envie de laisser parler votre féminité, n'hésitez plus! Marianne Bara vous sera de trés bon conseil. Et si vous avez une idée en téte, sachez qu'elle sera ouverte á tome proposition et qu'elle fait aussi du sur mesure.

Sa conviction est que tout le monde peut porter un chapeau. En le démystifiant (on le démythifiant...) un pen sans le banaliser, peutétre couvrirait-il plus de tétes et releverait-il ainsi un pen plus I'individualité de chacun.
Notre modiste s'intéresse done á toutes les générations, et voudrait bien aussi proposer quelques choses aux plus jeunes comme aux plus ágés. Toujours dans sa volonté de le rendre accessible á tons, elle en crée aussi pour les hommes et les enfants, tendant á en faire quelque chose d'unisexe. Et vous ne dépenserez jamais plus de 10.000 HUF (environ 40 EUR).
Oubliez done 1'image du chapeau exubérant

d'un soir, acheté pour une cérémonie... Non pas qu'un chapeau ne doive pas avoir autant de fantaisie, mais il doit surtout pouvoir parler de celle que vous avez au quotidien! Prenez contact avec Marianne en téléphonant an 06 20 985 7939, elle vous recevra sur rendezvous.

H.K.

Défilé le 28 septembre á llh an musée Ernst
Bara Marianne, 1026 Budapest,
Kelemen László u. 11.